LITTERATURE DE CHEZ MOI : BATEKI MBOKA DE TATA N'LONGI BIATITUDES

LITTERATURE DE CHEZ MOI : BATEKI MBOKA DE TATA N'LONGI BIATITUDES

 

Salut , j’espère que tu te portes bien.

Moi, ça va.

Je reviens aux nouvelles de l’aventure africaine que j’ai débutée tout récemment, consistant à parcourir les écrits africains et de t’en parler.

Au passage, merci aux amis du club de lecture vers et chroniques, qui ont épousé joyeusement ce thème et parleront aussi de leurs lectures ici sur ce blog, d'ici peu.

Après ALLAH N'EST PAS OBLIGE, tenaillé par l’envie de vous présenter également la plume Rd Congolaise, mon pays, j’eus vite fait d’acheter Bateki Mboka, de Tata N'LONGI Biatitudes .

Pourquoi ce choix ?

A cause de son intriguant titre, cher.e.

Bateki Mboka est en lingala, et traduit en Français ça donne littéralement « On a vendu le pays ».

Alors, tout naturellement, lorsqu’un de tes compatriotes, avocat de surcroît, publie un récit intitulé on a vendu le pays, ton pays, votre pays, eh bien tu achètes sans compter !

Mais, mais ☝🏻 … je me dois de t’avouer que ce n’est pas le seul motif pour lequel j’ai parcouru ce livre.

C’est que j’ai rarement lu une pièce de théâtre congolaise. Peut-être bien que jamais d’ailleurs. L’auteur s’y prend ex professo, carrément. Rien à envier aux théâtres de Molière.

Alors, a-t-on vraiment vendu le Pays ?

Non, tu t'en doutes, je ne vais te parler ici de qui a vendu, ni de comment et quand a-t-on vendu le pays. Ça vaut le coup de lire.

Mais, retiens que Ba teki Mboka est du début à la fin une grosse métaphore comprenant des métaphores, avec des personnages dont les noms sont tout aussi des métaphores … et donc un livre qui te fait rire en même temps qu’il t’incite à réfléchir et t’ interpelle à chaque page.

Un détail plaisant

Le livre, quand tu le parcoures, tu as vraiment l’impression qu’il est destiné à l’africain. Dans la mesure où lui seul comprend le mieux que l’auteur met le doigt sur les problèmes de la société africaine, ou plutôt LE problème.

Destiné à l’africain, mais en particulier au congolais, parce que celui-ci se sentirait entre ses pages comme dans les rues de Kin., face à des nombreuses expressions banales et rigolotes qui s’y prononcent chaque jour. Moi, j’ai découvert « Tchanana » par exemple. Rires.

C’est le détail dont j’ai raffolé, moi. Cette exposition de nos kinoiseries, de nos Congolités.

Un petit extrait pour finir

General

… Je suis le dictateur, n’est-ce pas ? je suis le parfait alibi des parents irresponsables , des maris qui manquent à leurs devoirs , des fonctionnaires indélicats, des commerçants véreux qui ne paient pas l’impot. Je suis les despote, et à ce prix , je vous décharge de votre propre responsabilité. Je suis coupable de tout. Même de la chaleur qui augmente chaque jour ici. Mes sbires me rapportent parfois ce que ce peuple raconte lorsqu’il fait trop chaud : Tout ça, c’est le Général !

Chef-Liboma

Oui, c’est toi le responsable du soleil qui nous brûle chaque année plus fort comme s’il avait le projet de nous transformer tous en barbecues. C’est toi qui as coupé tous les arbres du seul espace vert de la cité et qui en as vendu le bois, sans les remplacer …

Général

Allez, tu ne devrais pas tarder à le lire, et découvrir par toi-même, l’intégralité de cette alléchante conversation.

Au plaisir de te retrouver un de ces jours à la première représentation de cette œuvre en spectacle.

A bientôt,

Peniel Katompe

Commentaires   

# LITTERATURE DE CHEZ MOI : BATEKI MBOKA DE TATA N'LONGI BIATITUDESLouvenia 05-09-2020 02:54
Hi there, just became alert to your blog through Google, and found that
it is really informative. I'm gonna watch out for brussels.
I'll be grateful if you continue this in future. Lots of people will
be benefited from your writing. Cheers!

My web site; Coral: http://www.pigcraft.ugu.pl/member.php?action=profile&uid=48932
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Catégories du Blog.

Articles Récents

Réseaux Sociaux

Souscrivez