Que raconte ce procès sur nous ?

Image

Tout ou presque. Notre cirque, nos combats de gladiateur et notre bêtise, ce tribunal dans un décor de bivouac avec un gars qui dépose son colis fécal juste derrière le juge, ces fonctionnaires, les légers et les compétents étouffés, cette administration présidentielle gérée pire qu’un Ligablo, ces ministres impuissants qui ferment les yeux et volent ailleurs, cette présidence à l’organisation chaotique, nous en fait.

Nous sommes tout ça. Une société de spectacle, où l’on regarde les plus chanceux profiter du festin convoqué pour les besoins du casting et du tournage. Alors bien sûr, le jeu doit continuer, un juge est mort, un autre prend sa place, avec le masque, on ne se rend même pas compte du changement n’est-ce pas. Oui on l’a un peu oublié ce juge, le cirque doit continuer, tout comme nous oublions les morts de Béni confortement calés dans les chaises plastiques de plus en plus solides de nos ekala.

Le casting est d’exception. Le Calife et l’ex calife qu’on imagine suivant tout ça un peu anxieux ou s’en délectant, l’ex vizir qui voulait être calife à la place du calife, la belle femme sulfureuse, la princesse qui vient d’Occident, le rival jaloux, les ex frères devenus ennemis, le Massaro qui connaît son heure de gloire en fait dans le meilleur rôle de sa vie d’acteur tombé dans un Road movie trop grand pour lui, le vieux blanc rusé qui en a vu des vertes et des pas mûrs et qui nous ressemblent plus qu’on ne l’imagine ...

Pourvu que tourne le spectacle.

Mais au milieu de tout ce jeu, se joue autre chose de plus sérieux. Peut-être un jalon de quelque chose de meilleur.

Parce que la République ainsi dénudée ne peut pas se complaire de rester ainsi dans la fange de nos merdes associées.

Parce qu’au réveil ces millions sonnent comme des insultes à nos intelligences, à nos courages, à nos sueurs, des rappels de nos lâchetés.

Parce que j’espère qu’en creusant, il y a bien quelque part en dessous de nos petitesses, une roche plus solide que nos bêtises.

Parce que l’on l’a tellement violée notre dignité qu’elle ne doit même plus avoir de con pour recevoir nos dards putréfiés.

Parce qu’on est des hommes, putain ! Des humains ! Et qu’il faut bien vomir un jour de nos nausées ...

Enfin je l’espère.

@biatitudes

Commentaires   

# Que raconte ce procès sur nous ?Louanne 20-09-2020 17:28
Hi! Thank you for letting us know about this. It took about ...
6 hours to find this info. Gonna share it
on Face book if you allow me this. Thanks!

Also visit my page: https://primewire.name/: http://primewire.name/
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Catégories du Blog.

Articles Récents

Réseaux Sociaux

Souscrivez